Recours
collectifs

Historique du dossier

Depuis leurs débuts en 1998, les deux recours collectifs de cette cause ont fait l’objet de plus de 90 jugements rendus par divers tribunaux québécois. L’historique présenté ici ne fait état que de certains faits saillants de cette poursuite.

sept.-98

Dépôt par madame Cécilia Létourneau d’une requête en autorisation d’exercer un recours collectif pour le compte des personnes dépendantes de la nicotine contenue dans les cigarettes fabriquées par les défenderesses.

Jean-Yves Blais, victime du cancer du poumon, Dr Marcel Boulanger, président du CQTS, et Me Michel Bélanger, de Lauzon Bélanger - novembre 1998

nov.-98

Dépôt par le CQTS et monsieur Jean-Yves Blais d’une requête en autorisation d’exercer un recours collectif pour le compte des personnes qui souffrent d’un cancer du poumon, du larynx, de la gorge ou d’emphysème.

1999 à 2004

Dépôt de multiples requêtes des compagnies de tabac pour faire invalider les deux recours et les empêcher d’être autorisés. Divers jugements rendus par la Cour supérieure du Québec, la Cour d’appel du Québec et la Cour suprême du Canada dans ces dossiers.

févr.-05

Victoire importante des victimes représentées avec le jugement de la Cour supérieure du Québec qui autorise les deux recours collectifs.

2005 à 2012

Réalisation des étapes préparatoires au procès des deux recours (dépôt d’une requête introductive d’instance, production des rapports d’experts, interrogatoires des dirigeants des compagnies de tabac et des représentants des deux recours, analyse des millions de pages de documents provenant des compagnies de tabac, rencontres mensuelles de gestion des deux recours présidées par le juge en présence des avocats des parties en cause, présentation de requêtes en défense et en demande sur divers enjeux du procès, etc.)

Jean-Yves Blais, membre désigné du recours collectif, 2006

févr.-08

Dépôt par les compagnies de tabac d’une requête qui appelle en garantie le procureur général du Canada dans les deux recours.

avr.-10

Accord survenu entre les parties sur l’échéancier du déroulement des actions et de la date du début du procès, fixée au 17 octobre 2011.

mars-12

Début du procès des deux recours collectifs.

avr.-13

Fin de la présentation de la preuve des deux recours collectifs, après 137 jours d’audience.

juin-14

Fin de la présentation de la preuve faite par les compagnies de tabac, après 94 jours d’audience.

sept.-14

Début des plaidoiries finales.

déc.-14

Fin du procès après 253 jours d’audiences, l’interrogatoire de 76 témoins et plus de 43 000 documents admis en preuve.

mai-15

Victoire historique pour les deux recours collectifs québécois! La Cour supérieure du Québec condamne les cigarettières à payer plus de 15 milliards $ en dommages punitifs et moraux à près de 100 000 Québécois fumeurs ou ex-fumeurs atteints d’emphysème, du cancer du poumon ou du cancer de la gorge.

Mario Bujold, Lise Blais, Me André Lespérance et Me Bruce W. Johnston, lors de l'annonce du jugement le 1er juin 2015 Mario Bujold,, Lise Blais, Me André Lespérance et Me Bruce W. Johnston, lors de l'annonce du jugement, le 1er juin 2015 Jugement de la Cour supérieure du Québec

juil.-15

Les compagnies de tabac tentent de faire invalider l’ordonnance de la Cour supérieure du Québec qui les oblige à verser dès maintenant 1,131 milliard $ pour indemniser les victimes des recours collectifs. Les avocats des deux parties ont été entendus en Cour d’appel du Québec.

juil.-15

La Cour d’appel du Québec renverse la décision de la Cour supérieure du Québec et annule l’exécution provisoire. Les cigarettières ne sont plus tenues de verser dès maintenant 1,131 milliard $ pour indemniser les victimes des recours collectifs.

oct.-15

La Cour d’appel du Québec donne raison aux recours collectifs des victimes du tabagisme en condamnant deux compagnies de tabac poursuivies à verser un dépôt en garantie de 984 millions $ en attendant que les tribunaux se prononcent sur le fond de ce dossier.

Entre le 21 et le 30 novembre 2016

Les compagnies de tabac tentent de faire invalider en Cour d'appel du Québec le jugement qui les a condamnées à verser 15 milliards $ à 100 000 Québécois victimes du tabac. Les magistrats ont pris la cause en délibéré et rendront leur jugement le 1er mars 2019.

1er mars 2019

La Cour d'appel du Québec inflige une cuisante défaite à Imperial Tobacco, Rothmans, Benson & Hedges et JTI-MacDonald. Aujourd’hui, cinq juges ont unanimement rendu un jugement historique de presque 14 milliards de dollars qui confirme le jugement non moins historique du juge Riordan de la Cour supérieure du Québec. Le tribunal réaffirme l'entière responsabilité des cigarettiers et accorde victoire aux 100 000 victimes québécoises du tabac.

Mario Bujold, Lise Blais et les avocats des victimes du tabac, lors de l'annonce du juement,le 1er mars 2019

mars-19

Un juge seul de la Cour supérieure de l'Ontario suspend sans audition publique des droits des victimes du tabac que leur avait reconnus une semaine plus tôt un jugement unanime de la Cour d’appel du Québec. Dans la décision du 1er mars dernier, la Cour d’appel condamnait les compagnies de tabac à des dommages de près de 14 milliards afin d’indemniser les victimes de leur produit et de leurs mensonges. Le CQTS et les avocats représentant les victimes du tabac dénoncent vigoureusement ce déni de justice et entendent contester ce jugement devant les tribunaux.

mars-19

Le 8 mars, JTI-MacDonald a obtenu de la Cour supérieure de l’Ontario de se mettre sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »). Imperial Tobacco et Rothmans, Benson & Hedges se sont prévalues des dispositifs prévus par cette loi, respectivement les 12 et 22 mars.